Magazine Mouv'in

Gréoux Jazz Festival


Rédigé le Lundi 7 Septembre 2015 à 14:31 | Lu 431 fois | 0 commentaire(s)


L’office de tourisme organise la première édition du Gréoux Jazz Festival en collaboration avec le grand club de jazz parisien, le Petit Journal Saint-Michel, un des hauts lieux parisiens du jazz, symbole de la liberté des années 1945. Ce festival fêtera les soixante-dix ans de la fin de la Seconde Guerre mondiale avec les grands artistes du moment.


Une belle initiative musicale qui débutera le dimanche 6 septembre et durera jusqu’au 13 septembre avec notamment l’hommage à Sydney Bechet en ce dimanche de clôture du festival. Une première édition mêlant concerts, films et conférences, et que vous pourrez découvrir au centre de congrès l’Étoile et sur la placette Pauline.

Dimanche 6 septembre à 17 h 30 – Centre l’Étoile
Fabrice Eulry – Deconcerto pour un seul homme
Cet artiste sait tout jouer, tout interpréter. Il détourne la musique classique, fait swinguer les airs populaires, recolore les standards de la chanson française, et dynamite même notre hymne national ! Acrobate du clavier, improvisateur fou, ce surdoué est aussi un gagman malicieux. Il a accompagné les plus grands : Catherine Ringer, Iggy Pop… Plus qu’un concert, plus qu’un récital, un véritable one-man-show !
Il se produira à l’Olympia le jeudi 10 septembre 2015

Lundi 7 et vendredi 11 septembre à 20 h 30 – Centre l’Étoile
Film Whiplash de Damien Chazelle
avec un invité-surprise
« Andrew, dix-neuf ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération. Mais la concurrence est rude au conservatoire de Manhattan où il s’entraîne avec acharnement… » Ce film a obtenu le deuxième prix au Festival du cinéma américain à Deauville en 2014 et trois récompenses lors de la 87e édition des Oscars en 2015.

 

Mardi 8 septembre à 20 h 30 – Centre l’Étoile
Conférence sur l’histoire du jazz suivie du film Le Rendez-vous de juillet
Conférence sur le jazz par Albert Benhamou accompagné au piano par son fils, Cyril. Puis, projection du film Le Rendez-vous de juillet, de Jacques Becker. « Pris dans un chassé-croisé amoureux, une bande de copains que réunit la passion du jazz organise une expédition en Afrique. »

Mercredi 9 septembre à 17 heures – Placette Pauline
La bande à Bruzzo
Un répertoire « classique » de morceaux connus de la Belle Époque, lorsque Louis Armstrong, Sidney Bechet et d’autres jazzmen américains triomphaient aux États-Unis et en France. Ce quartet offre les particularités de ne pas comporter de piano et de fonctionner sur une conception rythmique proche du be-bop. Les qualités de cette formation sont l’énergie débordante, l’humour et la bonne humeur.

Jeudi 10 septembre à 20 h 30 – Centre l’Étoile
Al Benson Jazz Band – Albert et Cyril Benhamou
Cyril, cheveux longs, multi-instrumentiste, multipliant les aventures musicales. Albert, ou plutôt Al, le paternel, une vraie gueule avec un regard planté derrière une énorme paire de lunettes rouges. Entre ces deux grands artistes, pas de problème d’ego, mais une grande complicité et un vrai plaisir de se produire ensemble. Ils jouent le répertoire des années soixante et soixante-dix. Celui des jazz messengers : Ray Charles, Fats Domino.

Samedi 12 septembre à 20 h 30 – Centre l’Étoile
Rive droite Rive gauche Swing Band, avec Daniel Huck comme invité d’honneur
Ce nom évoque naturellement Paris, haut lieu du jazz avec ses clubs prestigieux sur les deux rives de la Seine. Les six musiciens de l’orchestre se produisent avec les grands noms du Jazz : Stéphane Grappelli, Maxim Saury, Marc Laferrière… En référence à leur tournée aux États-Unis, leur dernier album, Swingin’ from Paris to Chicago, a été salué par toute la presse spécialisée.

Dimanche 13 septembre à 17 h 30 – Centre l’Étoile
Daniel Bechet : hommage à Sidney Bechet
2015 marque le cinquante-sixième anniversaire de la disparition de Sidney Bechet, compositeur et interprète de génie, virtuose du saxophone soprano. Ce géant du jazz, originaire de La Nouvelle-Orléans, était une star en France. Plus d’un million de disques vendus et des tubes incontournables comme Petite Fleur ou Les Oignons. Duke Ellington disait de lui : « Sidney Bechet était simplement le plus grand soliste et créateur de l’histoire du jazz. »

Tarifs et réservations

Plein tarif : 19 € – Tarif réduit : 16 €
Gratuit pour les moins de douze ans
Abonnement J’aime follement Gréoux : 60 € (quatre concerts)
Réservations : office de tourisme
04 92 78 01 08
www.greouxlesbains.com



Gréoux Jazz Festival




Nouveau commentaire :




Facebook


L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29