mouv-in

Inscription à la newsletter
   

Le Manosquin Mathieu Selmi-Étienne a été sélectionné en décembre dernier pour intégrer l’équipe nationale des Bleus Sevens, regroupant les meilleurs joueurs français de rugby à sept.


Mathieu Selmi-Étienne en sélection nationale de rugby à 7

On connaît bien le rugby à quinze, mais beaucoup moins la variante à sept joueurs. Une discipline qui apporte au rugby une variante avec moins de contacts et plus de vitesse durant des matchs de deux mi-temps de sept minutes. Le rugby à sept a vu passer dans ses rangs des joueurs comme Brice Dulin ou Wesley Fofana, pour ne citer qu’eux. C’est cette déclinaison qui a séduit Mathieu Selmi-Étienne il y a quelque temps. Venant du rugby à quinze et après avoir remporté quelques titres régionaux et nationaux (champion de France cadet, trois fois champion de Provence…), il a découvert la version à sept joueurs qui l’a séduit. Repéré par le sélectionneur de l’équipe nationale des Bleus Sevens, il a été approché pour disputer le plus gros tournoi du Pacifique sud en décembre dernier. Une aubaine pour ce jeune joueur qui pensait justement s’orienter vers cette discipline.

 

À la découverte de Tahiti

 

Comme on dit : le malheur des uns fait le bonheur des autres. Ainsi, à la suite des blessures de certains joueurs, Mathieu a pu prendre sa chance lors du Papeete International Sevens et se confronter aux douze meilleures équipes du Pacifique sud et notamment l’équipe de Néo-Zélandais Avatiu Eels Rugby Club, battue 31 à 5 en finale par l’équipe française des Bleus Sevens. Cette dernière remportant alors le gain du tournoi entièrement reversé à l’association pour pallier les gros investissements dont ont bénéficié les joueurs.

 

Durant cette quinzaine, les membres de l’équipe ont pu découvrir l’île, chaleureusement accueillis par leurs hôtes. Des journées composées d’entraînements et de visite du pays, ce qui a permis de tisser des liens particuliers.

 


Face au succès rencontré en novembre dernier, une deuxième édition de la journée Just B.E. autour de la gestion du stress sera proposée le samedi 17 février au studio Diet & Fit.


JOURNÉE JUST B.E. gérer son stress au quotidien

Laissez-vous embarquer pour une journée relaxante et apaisante, avec au programme :

9 h 45 : Accueil des participants

10 heures - 12 h 15 : Intervention de Sylvie Boureau, étudiante en relation d’aide de l’école Écoute ton corps, qui proposera un atelier dont les objectifs seront de connaître les besoins des trois corps (physique, émotionnel et mental), savoir identifier ses propres besoins dans une situation désagréable et apprendre à répondre soi-même à ses besoins.

12 h 30 : Pique-nique partagé, chacun pourra faire découvrir une préparation de son choix. Ce sera alors l’occasion d’aborder le thème de l’alimentation avec Floriane Chastin.

13 h 30 - 14 h 30 : Les ateliers reprendront avec la participation de Corinne Lecaille, aromatologue. Ces huiles essentielles, pures merveilles, peuvent vous accompagner avec bienveillance, et en adoptant une bonne utilisation, pour gérer votre stress, pour l’éloigner de votre quotidien. Les différentes façons d’utiliser les huiles essentielles dans ce cas précis seront abordées.

14 h 45 - 16 h 15 : Il sera temps de découvrir une séance de yoga et stretching animée par Floriane Chastin. Les deux disciplines permettront l’harmonisation du souffle et du mouvement pour amener le corps à une détente complète et libérer l’esprit des pensées inutiles responsables de l’anxiété. Rester dans l’instant présent, ici et maintenant… !

16 h 15 - 16 h 30 : Bilan et retours de la journée

 

Rendez-vous le samedi 17 février, de 9 h 45 à 16 h 30, au studio Diet & Fit et cabinet Diet’ et Tic pour une bulle de bien-être et un instant cocooning.

PARTICIPATION UNIQUEMENT SUR RÉSERVATION au 06 69 36 00 95, ou par mail à chastinfloriane@hotmail.fr .

Tarif : 20 euros par personne.

 

Places limitées à douze personnes, pour une question de qualité de transmission et de confort pour chacun des participants.



Publi-reportage





2018 est marquée comme l’année de l’évolution pour le centre de contrôle technique Autosur des Ponches. Nouvelle réglementation, mais surtout nouvelle capacité d’accueil, ainsi que l’ouverture d’un second centre à Riez. Nous vous expliquons tout.


Autosur des Ponches

Repris le 1er avril 2012 par Nicolas et Alexandra Costes, le centre Autosur des Ponches n’a eu de cesse, au fil des années, d’évoluer et de se placer comme un passage incontournable pour la mise en circulation de votre véhicule.

 

2018 marquant une nouvelle réglementation, l’équipe d’Autosur des Ponches évolue et met tout en œuvre pour faciliter cette étape obligatoire pour votre véhicule. Une évolution qui passe notamment par l’agrandissement du centre, optimisant ainsi la capacité d’accueil des véhicules. Une volonté dans le cadre de la réglementation en vigueur qui va nécessiter plus de points de contrôle et donc plus de temps sur chaque véhicule. Le centre comptera alors un pont supplémentaire et une zone agrandie qui permettront de fluidifier le trafic et de remédier au quart d’heure d’attente nécessaire entre chaque véhicule auparavant, tout en réduisant l’attente pour obtenir un rendez-vous.

 

Un nouveau centre à Riez

 

2018 marquera également, pour le centre Autosur, l’ouverture d’un second centre en plein cœur du village de Riez (33 allée Louis-Gardiol). Orphelins de centre de contrôle technique depuis un an et demi, les habitants ne devront plus faire plusieurs dizaines de kilomètres pour effectuer le passage périodique et obligatoire de leur véhicule. Une ouverture prévue pour avril prochain. Le centre, d’une surface de cent soixante mètres carrés, pourra accueillir une dizaine de véhicules par jour. Nicolas Costes sera chargé de l’établissement.

 


La saison s’annonce éclectique ! Découvrez la programmation du premier trimestre 2018 des concerts de la MJC de Manosque.


Les musiques actuelles à la MJC

Le mois de janvier a vu passé des artistes aux couleurs jazz et swing avec Sibongile Mbambo (afro-jazz) et The Shoeshiners band, un bal swing qui nous a fait revivre le répertoire et l’ambiance endiablée des ballrooms d’Harlem.

 

En février, c’est une tout autre ambiance qui se dessine avec une soirée électro

SAMEDI 10 FÉVRIER à partir de 20 h 30, organisée avec le collectif de DJ L’Entourloop’ Family. Après avoir ambiancé comme il se doit L’Osco Electro Day en juillet dernier, ils vous proposent une programmation 100 % techno avec SYMBIOZ (ELSKA & LEYT), AZ, FRIEDRICH et Mr Hart.

 

SAMEDI 24 FÉVRIER à 21 heures, c’est l’artiste DOOZ KAWA (rap – Strasbourg) qui sera la tête d’affiche d’une soirée rap, avec en première partie MELAN (rap – Toulouse) et EIGHT MICK (lauréat du tremplin hip-hop de la MJC en 2017).

 

SAMEDI 17 MARS à 21 heures, vous pourrez fêter comme il se doit la Saint-Patrick avec FAUT QU’ÇA GUINCHE qu’on a déjà vu sur scène aux côtés de groupes comme HK et les Saltimbanks, La Rue Kétanou, Les Fatals Picards, Boulevard des airs… Le TIMBER BRASS BAND du conservatoire sera présent pour vous échauffer, avec ses grooves infernaux !



Les fêtes sont passées, voici venu le moment des bonnes résolutions : vous avez décidé de vous mettre ou de vous remettre au sport. Pour différentes raisons, cette reprise doit se faire de manière douce et progressive. Votre corps préférera alors une activité immergée. Nous vous expliquons pourquoi.


Les sports aquatiques pour une reprise en douceur

L’activité physique est primordiale pour obtenir ou conserver une bonne condition physique. Au-delà de la motivation, il faut veiller à choisir une activité plaisante et qui vous fera du bien. Pensez à votre corps et à vos articulations, c’est une reprise, il faut donc lui refaire découvrir l’activité physique tout en douceur. Évitez les sports contraignants qui non seulement vont vite vous décourager, car la complexité est trop forte, mais qui, en plus, risqueraient de traumatiser vos articulations. C’est dans ces conditions qu’il est fortement conseillé de choisir une activité aquatique. Le principe de l’immersion dans l’eau crée une suspension qui ne traumatise pas vos membres. Une fois dans l’eau, le corps ne pèse plus que le tiers de son poids terrestre. L’effort s’y fait de manière douce et régulière, car, comparée à l’air, l’eau offre plus de résistance, ce qui oblige les muscles à travailler davantage. De ce fait, vous ne ressentez pas les mêmes contraintes que pour une séance de footing par exemple, mais les résultats sont visibles plus rapidement.

 


Le théâtre Durance et la compagnie Turak Théâtre vous proposent un voyage en famille dans un pays poétique, un monde modeste et enchanteur : bienvenue en Turakie ! Décollage le vendredi 9 février à 21 heures.


Une cArMen en Turakie

Un pays poétique et rêvé, un monde modeste et enchanteur où « chaque jour qui passe est un morceau de carton qui ondule ». Carmen a trouvé asile dans ces contrées lointaines, au pied du phare Ar-Men. Libre, fière, malicieuse et espiègle, elle s’abandonne à sa plus vive passion, l’amour. Coiffe de vinyles fondus, robe rouge en toile de tente, la belle Andalouse sème la tempête dans un grand vent de fraîcheur.

 

Marionnettes et figurines animées

 

En Turakie, théâtre d’objets et autres bidouilleries façonnent un univers faussement négligé. Des marionnettes évoluent sur d’instables kayaks au milieu d’un fatras sublime et bigarré. Les fosses d’orchestre sont des fosses sous-marines où l’on convoque crabes, langoustines et hippocampes pour un joyeux concert.

 

Avec la complicité du guitariste Rodolphe Burger et du compositeur Laurent Vichard, Michel Laubu transpose l’œuvre mythique de Bizet en milieu aquatique pour une version jazz-rock des plus audacieuses et féériques.

 

Émerveillement, humour et joie de vivre d’une Carmen transportée dans l’océan de la Turakie.

 


1 2 3 4 5 » ... 112
Facebook


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Galerie
sans titre
sans titre-297
sans titre-297-2
sans titre-295
sans titre-294
sans titre-291
sans titre-290
sans titre-288
sans titre-287
sans titre-286
sans titre-285
sans titre-284
sans titre-283
sans titre-282
sans titre-282-2
sans titre-278
sans titre-277
sans titre-277-2
sans titre-274
sans titre-273
sans titre-271
sans titre-270
sans titre-269
sans titre-267
DSC_5484
DSC_5483
DSC_5482
DSC_5480
DSC_5479
DSC_5478
DSC_5477
DSC_5476
DSC_5475
DSC_5474
DSC_5471
DSC_5469
DSC_5467
DSC_5466
DSC_5465
DSC_5464
DSC_5463
DSC_5462
DSC_5461
DSC_5460
DSC_5458
DSC_5457
DSC_5456
DSC_5455

Téléchargement
0103MOUVIN_WEB.pdf
Archives - 12.2 Mo - 02/04/2016
102MOUVIN_WEB.pdf
Archives - 15.04 Mo - 02/04/2016
099MOUVIN WEB.pdf
Archives - 10.49 Mo - 04/11/2015
MOUVIN_101_WEB.pdf
Archives - 13.12 Mo - 29/01/2016
MOUVIN 100_WEB.pdf
Archives - 20.96 Mo - 01/12/2015




   


Galerie
DSC_0586
DSC_0398
DSC_0555
sans titre-151
1-439
1-18
1-167
DSC_0272
DSC_4965
1-89
P1460730
sans titre-27-26-26
P1460055
P1460629
IMG_6954
DSC_0049
IMG_0079
P1420280
P1420791
DSC_0411
IMG_0104
IMG_8613
P1460832
DSC_0016
DSC_0276
IMG_7136
IMG_7688
DSC_0202