Magazine Mouv'in
Mouv'in Mouv'in
   
mouv-in
Inscription à la newsletter

Une cArMen en Turakie

Rédigé le Lundi 5 Février 2018 à 15:02 | Lu 203 fois


Le théâtre Durance et la compagnie Turak Théâtre vous proposent un voyage en famille dans un pays poétique, un monde modeste et enchanteur : bienvenue en Turakie ! Décollage le vendredi 9 février à 21 heures.


Un pays poétique et rêvé, un monde modeste et enchanteur où « chaque jour qui passe est un morceau de carton qui ondule ». Carmen a trouvé asile dans ces contrées lointaines, au pied du phare Ar-Men. Libre, fière, malicieuse et espiègle, elle s’abandonne à sa plus vive passion, l’amour. Coiffe de vinyles fondus, robe rouge en toile de tente, la belle Andalouse sème la tempête dans un grand vent de fraîcheur.

 

Marionnettes et figurines animées

 

En Turakie, théâtre d’objets et autres bidouilleries façonnent un univers faussement négligé. Des marionnettes évoluent sur d’instables kayaks au milieu d’un fatras sublime et bigarré. Les fosses d’orchestre sont des fosses sous-marines où l’on convoque crabes, langoustines et hippocampes pour un joyeux concert.

 

Avec la complicité du guitariste Rodolphe Burger et du compositeur Laurent Vichard, Michel Laubu transpose l’œuvre mythique de Bizet en milieu aquatique pour une version jazz-rock des plus audacieuses et féériques.

 

Émerveillement, humour et joie de vivre d’une Carmen transportée dans l’océan de la Turakie.

 

Paroles d’artistes

 

« Nous pratiquons un théâtre d’objets visuel et sonore aux accents multiples, qui raconte une Turakie rêvée entre bricolage poétique et poésie bricolée. La Turakie, pays qui n’est dessiné sur aucune carte du monde, peut prendre forme dans l’imaginaire de chacun. C’est dans ce pays que se déroule Une cArMen en Turakie… Nous avons tous des souvenirs vagues et poussiéreux de “grandes” musiques et particulièrement celles de Bizet accompagnant cette histoire d’amour qu’est Carmen. Dans notre travail de compagnie de théâtre d’objets, sans cesse nous récupérons et transformons des objets usés. Jouons maintenant à faire de même avec ces grands airs : organisons un collectage de ces musiques et images qui traînent dans notre mémoire collective. Carmen devient alors un extraordinaire chantier de fouilles imaginaires, un terrain de jeu d’images visuelles et sonores, pour une Carmen… en Turakie ! », nous précise Michel Laubu, directeur artistique qui a notamment écrit, mis en scène et scénographié le spectacle en complicité avec Émilie Hufnagel.

 

La compagnie

 

Créée en 1985, la compagnie Turak Théâtre d’objets est à la croisée du théâtre de marionnettes, du théâtre gestuel et de l’exploration plastique. Leur approche artistique repose sur une renaissance de l’objet usé. Passé imaginaire né de « la fatigue de l’objet », mémoire et empreinte d’une civilisation inventée. C’est à partir de cette archéologie fictive que spectacles et expositions sont créés. Un théâtre poétique, onirique et populaire qu’ils trimballent volontiers partout.

 

Le Turak, c’est aujourd’hui jusqu’à trente personnes impliquées dans l’élaboration et la diffusion de créations et d’interventions artistiques éphémères dans des théâtres ou des espaces publics divers, en France et à l’étranger. Les spectateurs de tous les âges, de Moscou à Taïwan, en passant par les îles Lofoten, Montbéliard ou la région lyonnaise y sont, de manière générale, étrangers. Une grande partie de leur démarche artistique consiste à les inviter à cet univers, pour aiguiser, affûter les yeux, les oreilles, entraîner tous les sens à la lecture de moments de spectacle vivant.

 

Informations

 

Vendredi 9 février 2018 – 21 heures

Durée : 1 h 20

À partir de huit ans

 

Théâtre Durance

Les Lauzières

04160 Château-Arnoux-Saint-Auban

04 92 64 27 34

www.theatredurance.fr



Lu 203 fois
Sophie GUIOU

Facebook







Publicité

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          



Publicité