Magazine Mouv'in
Mouv'in Mouv'in
   
mouv-in
Inscription à la newsletter

Article n°234

Rédigé le Samedi 14 Juin 2014 à 15:09 | Lu 283 fois



1°/ Où habites-tu ?

J’habite actuellement à Madrid.

 

 

2°/ Depuis quand ?

Depuis près de deux ans.

 

 

3°/ Quelles sont les raisons de ton départ ?

Tout juste diplômé, un « fou » m’a proposé de monter une entreprise de conditionnement de pommes de terre en Espagne, en me donnant un budget et un terrain. Très jeune, je suis parti seul dans ma petite Fiat. Toute une aventure… !

 

 

4°/ Que fais-tu ?

Amateur de tortilla española (omelette aux pommes de terre), je suis passé du monde agricole au monde avicole. Je suis actuellement directeur commercial et marketing d’une importante entreprise de production d’œufs.

 

 

5°/ Peux-tu me décrire une journée type là-bas ?

Quand je ne voyage pas, voici ma journée type en semaine :

Levé vers 7 h 30 de toute la famille. 8 h 30, départ de la maison pour aller rejoindre mes poules, en passant par la garderie.

En Espagne, on déjeune vers 14 h, laissant une longue matinée pour avancer dans le travail.

16 h, reprise du boulot jusqu’à 19 h 30, enfin en théorie… !

Arrivée à la maison vers 20 h 30, et je cours jouer avec mon petit garçon, André, une petite demi-heure.

En Espagne, on dîne entre 21 h 30 et 22 h, et la soirée s’éteint aux alentour de minuit…


6°/ Comment occupes-tu ton temps libre ?

Depuis maintenant un an et demi, je profite de mon temps libre avec mon petit Dédé et ma femme. Il y a énormément de choses à faire à Madrid : balades, musées, événements, de la photo, une grande proposition de pièce de théâtre, ou simplement siroter un verre dans une des magnifiques places de Madrid entre amis… En Espagne, on joue au padel, un sport inspiré du tennis accessible à tout le monde, à tous les âges.

 

C’est vraiment un sport amusant, où l’on se dépense dans une ambiance excellente. Peu développé en France, les Manosquins auront la chance de goûter à ce sport bientôt…

 

 

7°/ Quel temps fait-il en ce moment ?

Il gèle. Et c’est bizarre !

Certainement pour refroidir l’ambiance en ce jour de finale de Coupe d’Europe, entre deux équipes madrilènes… !

 

 

8°/ Qu’est-ce qui t’a le plus surpris à ton arrivée ?

Les Espagnols… j’ai débarqué dans une petite ville perdue dans le centre de l’Espagne, appelée Medina del Campo, et étant le seul étranger de la localité, ils ne m’ont pas laissé payer une seule bière le premier mois dans les bars que je fréquentais.

De plus, mon niveau en espagnol au début était pitoyable (2 au bac !), ils ont eu une patience inouïe…

L’accueil a été incroyable.

 

 

9°/ Quelle est l’expression locale que tu utilises le plus ? Que veut-elle dire ?

« De puta madre »… ne vous détrompez pas, cette expression veut simplement dire « génial ».

 

 

10°/ Le plat typique ?

La paellaaaaaaaa… de ma femme.

 

11°/ La boisson locale ?

L’été, c’est bien évidemment la sangria ou, dit autrement, « el tinto de verano » (le vin d’été). Ils ont un alcool à l’anis ressemblant au Ricard. Il est bien, mais pas top !

 

 

12°/ Qu’est-ce qui te manque le plus de Manosque ?

Tout ce qui symbolise ma ville : ma famille, mes deux filleuls Mathieu et Aimé,  mes amis… et l’odeur de la lavande… !

Le simple fait d’aller chercher le journal chez mon frère, au tabac-presse le Press’Tige à La Luquece, où finalement on reste une demi-heure minimum parce que l’on rencontre toujours des amis dans ce flux de personnes incessant… l’ambiance est excellente et remplie de surprises à chaque fois !

 

 

13°/ Qu’est-ce qui te manquerait le plus si tu partais ?

Je pense que ce pays, ses habitants, m’ont bien accepté, voire adopté. Mis à part les amis, il me manquera cette ambiance particulière dans les rues madrilènes, toujours pleines, même à des heures tardives, la spontanéité des gens, ce sens de vivre et partager le moment présent et le tout dans une atmosphère dépourvue d’insécurité.

 

 

14°/ Le retour, c’est pour quand ? Un jour, c’est sûr… !

À vrai dire, je ne suis jamais parti totalement, puisque je reviens le plus souvent possible avec la chance d’avoir une famille et des amis qui se rendent toujours disponibles à ces moments-là. Je suis conscient d’être un privilégié, vivant des moments intenses à chaque fois.

Finalement, Manosque n’est pas si loin que ça…

 

 

15°/ Une phrase pour valoriser Madrid et inciter les gens à y venir ? Une ville qui vous surprend par ses quartiers si différents, ses petites boutiques, ses petits restos pour déguster des tapas succulentes, ces petites « plazas » où la bonne ambiance est incessante jusque tard dans la nuit. Madrid est une ville qui ne se visite pas, mais qui se vit…

 

 

16°/ Ce que les gens ne savent pas de Madrid ?

Madrid est une capitale à taille humaine (ville de moins de quatre millions de personnes). Les quartiers sont comme des petits villages, où les personnes ne restent pas dans l’anonymat. La différence d’un quartier à un autre est palpable. En outre, il y a une grande communauté française ici à Madrid, que je commence à découvrir de par la volonté d’inscrire mon fils dans un établissement français. Il y a à Madrid quatre écoles françaises !

 

 

17°/ Les coutumes locales (vestimentaires, professionnelles...) ?

Une chose curieuse en Espagne, c’est qu’on passe pour un imbécile si l’on va travailler en bermuda ! Et j’en ai fait l’expérience. Les codes vestimentaires sont plus marqués en Espagne. Le mot « s’endimancher » prend tout son sens ici.

Autre chose aussi curieuse : à cause de ces matinées très longues en Espagne, il est courant que la personne que l’on veut contacter par téléphone sur les coups de midi prenne un café au bar. Et tranquillement, son collègue nous informe qu’il est au bar. Le bar en Espagne est une vraie institution, c’est l’endroit où l’on attend, c’est un endroit de rendez-vous professionnels ou avec les amis… Dans une ville espagnole de la taille de Manosque, il n’y a pas moins de deux cent cinquante bars, je vous laisse faire la différence.

 

18°/ Précise-moi le nom de la boîte pour laquelle tu bosses.

Camar Agroalimentaria.

 

Lu 283 fois
Sophie GUIOU

Facebook







Publicité

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          



Publicité