Magazine Mouv'in

«Chaba», la nature pour atelier de création


Rédigé le Vendredi 25 Octobre 2019 à 15:30 | Lu 15 commentaire(s)


Gérard Chabalier, dit «Chaba» plasticien manosquin, nous a confié sa passion pour l’art et plus
particulièrement le Land Art. Tendance de l’art contemporain, le land art utilise le cadre et les matériaux de la nature. On vous fait découvrir ça !


Qui est "Chaba" ?
«Chaba» de son nom d’artiste est avant tout un passionné d’art plastique et d’art en général. Après avoir fait pendant 5 ans les Beaux Arts à Marseille, il avait pour objectif de travailler dans la communication. Maintenant à la retraite, il a été pendant des
années professeur d’arts plastiques dans un établissement Dignois. Plus que d’enseigner, il a mis un point d’honneur à transmettre sa passion durant toutes ces années d’enseignement à ses élèves.

Sortir des sentiers battus
Gérard Chabalier, qui réside à Corbières, n’hésite pas à sortir des traditions pour s’exprimer et n’hésite pas non plus à explorer les chemins, et à trouver des lieux dans lesquels personne ne penserait y créer une oeuvre. Pour lui c’est comme une communion avec la nature. Il observe l’environnement dans lequel il se trouve pour s’approprier le lieu. Tout ce qui l’entoure peut-être inspiration pour créer : des galets, du bois ... en quelque sorte la nature est sa toile de fond. Se servir des éléments naturels pour créer est ce qu’on appelle le Land Art !
Dernièrement «Chaba» a trouvé un lieu exceptionnel, vers
Sisteron. Ce sont des restes robines faites de terre et de pierres noires, qui l’inspirent. Il va en faire son terrain de jeu en utilisant uniquement des matériaux trouvés sur place, en l’occurrence des galets de formes, de couleurs, de tailles différentes. Il a commencé à créer des fleurs, des formes humaines, puis des bories pour raconter une histoire que chacun interprètera à sa façon et qui évoluera avec le temps.

 

Des oeuvres éphémères
Qui sait combien de temps vont se conserver ses oeuvres ? Personne ne peut le dire même pas lui. En effet, le land art à la particularité d’être exposé aux éléments naturels : la pluie, le vent, le soleil ou encore l’érosion naturelle qui font que les créations peuvent disparaître très vite.
Elles peuvent aussi se transformer, ce qui en quelque sorte les rend vivantes. Une création n’aura sûrement ni la même forme ni la même couleur ou n’existera peut-être même plus : 1 jour, 1 semaine, ou peut-être 6 mois..., après sa création. En somme elles vivent au rythme de «dame nature».

Ouvrez l'oeil !
«Chaba» ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Alors en vous promenant, ouvrez les yeux, vous tomberez peut-être sur une oeuvre de «Chaba» qui aura encore fait vivre les éléments dans leur environnement....

 
«Chaba»,  la nature pour atelier de création




Facebook


L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Galerie
Selecter The Punisher
Raashan_Ahmad_paul_bourdrel-5
KeP Dany
Jorus Mabiala (photo Sophie Gillmann) copie
E Kicca 09
DJEDNODDA2019
AJATE Press 2019
sans titre
sans titre-297
sans titre-297-2
sans titre-295
sans titre-294
sans titre-291
sans titre-290
sans titre-288
sans titre-287
sans titre-286
sans titre-285
sans titre-284
sans titre-283
sans titre-282
sans titre-282-2
sans titre-278
sans titre-277
sans titre-277-2
sans titre-274
sans titre-273
sans titre-271
sans titre-270
sans titre-269
sans titre-267
DSC_5484
DSC_5483
DSC_5482
DSC_5480
DSC_5479
DSC_5478
DSC_5477
DSC_5476
DSC_5475
DSC_5474
DSC_5471
DSC_5469
DSC_5467
DSC_5466
DSC_5465
DSC_5464
DSC_5463
DSC_5462
DSC_5461
DSC_5460
DSC_5458
DSC_5457
DSC_5456
DSC_5455

Téléchargement
Magazine Octobre 2019.pdf
Archives - 13.51 Mo - 30/09/2019
Mouv'in 137.pdf
Archives - 48.29 Mo - 04/09/2019
Mouv_in_136_ juillet-aout.pdf
Archives - 15.89 Mo - 04/07/2019
0103MOUVIN_WEB.pdf
Archives - 12.2 Mo - 02/04/2016
102MOUVIN_WEB.pdf
Archives - 15.04 Mo - 02/04/2016