Magazine Mouv'in

Hélène Ladier

Rédigé le Samedi 14 Juin 2014 à 11:07 | Lu 173 fois


L’an passé nous vous présentions cette jeune écrivaine pour la sortie de son premier roman, Nouvelle Lune. Un succès qui laisse désormais place à un nouvel ouvrage, inspiré de sa ville d’origine, Manosque.


Comment es-tu venue à l’écriture ? Qu’est-ce qui t’anime dans cet art ?

L’écriture m’est venue très jeune. C’est à la fois un exutoire et un moyen de rêver et de créer des histoires, surtout des personnages. Étudier les comportements d’une personne face à une situation inattendue, et selon sa personnalité, a été un fil rouge pour mes deux premiers romans. Ce qui m’anime, c’est la possibilité de créer à l’infini. Il n’y a pas de limitation technique ou de budget comme au cinéma ou au théâtre. Écrire, c’est poser des mots sans aucun scrupule, et laisser courir l’imagination.

 

Actuellement arrives-tu à associer travail et passion ?

Ce n’est pas évident, pour une question évidente de temps. Surtout qu’il n’y a pas que l’écriture dans mes passe-temps, le sport prend également beaucoup de place. Mais je parviens à me préserver quelques moments de concentration pour écrire. La clé, c’est d’être rigoureux et de ne pas laisser passer une semaine sans écrire.

 

Après ton dernier roman, Nouvelle Lune, tu as donc décidé de travailler sur un second : Requiem à quatre mains gauches.

Après Nouvelle Lune, je me suis rendu compte que le territoire au sein duquel se déroulait une histoire était un personnage à part entière pour moi. Aussi, j’ai souhaité continuer à écrire en parlant d’une ville que je connaissais. Ça a été Manosque. Je me suis inspirée de ce que j’avais ressenti en lisant Colline, de Jean Giono. Attention, pas question de se positionner dans la continuité de son écriture. Mais parler d’une ville qui subit des catastrophes successives, ce qui fait penser à une malédiction, a été un défi que je voulais relever. On a donc un tableau noir, avec Manosque comme fond, et une multitude de personnages qui se croisent et transmettent un peu de ce que je connais, aime, aime moins, de cette ville.


Ton roman parle de Manosque, la ville t’inspire toujours alors ?

Les endroits où j’ai vécu m’inspirent. Et Manosque est pour moi une ville très belle, dont on ne profite malheureusement pas assez, et qui s’endort peu à peu. Ça fait un peu prétentieux de dire ça…

 

Quels sont les moyens de diffusion ?

Nouvelle Lune a été édité par une maison d’édition, La Lampe de chevet. Il est donc disponible sur commande en librairie, sur le site de l’édition, et sur Amazon.

Mon nouveau roman, Requiem à quatre mains gauches, sera publié en autoédition. Il y aura une version PDF pour les lecteurs adeptes des tablettes et une version papier. Tout cela sera prêt pour juillet, si tout va bien.

 

Y’a-t-il un autre projet qui trotte dans ta tête ?

J’écris un troisième roman qui se passe à Amsterdam. J’avais laissé tomber un premier projet de ce type il y a deux ans. Je l’ai recommencé, et j’espère que cette fois c’est la bonne.

 

Quelles sont tes ambitions professionnelles ?

Je viens de réussir le concours d’attachée territoriale. Je suis donc dans la fonction publique, en développement du territoire. C’était mon but depuis quelques années. Je compte donc continuer dans cette voie. L’écriture n’a jamais fait partie de mes ambitions professionnelles.

 

Tu habites où actuellement ? Un retour sur la région est prévu ?

Je suis, malheureusement, en région parisienne, dans les Hauts-de-Seine. Je reviens régulièrement à Manosque retrouver famille et amis. Mais il y a peu de chances que je puisse revenir définitivement, du moins dans un avenir proche.

 

Lu 173 fois
Sophie GUIOU

Facebook






Publicité

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          



Publicité

Téléchargement
Mouv'in MArs 2020.pdf
Archives - 61.03 Mo - 02/03/2020
Magazine JUIN 2020.pdf
Magazine en cours - 15.2 Mo - 02/06/2020
Mouv'in Decembre-Janvier.pdf
Archives - 69.11 Mo - 02/12/2019
Magazine novembre 2019.pdf
Archives - 38.08 Mo - 02/12/2019
Magazine Octobre 2019.pdf
Archives - 13.51 Mo - 30/09/2019